L’association LES DRÔLES DE COMPÈRES est une troupe de théâtre de comédiens en situation de handicap mental et psychique.

Nous souhaitons faciliter et accompagner les personnes fragilisées vers une vie bienveillante dans le milieu ordinaire. L’objectif principal est de développer l’inclusion de ces personnes en changeant le regard de la société sur le handicap.

Ainsi la troupe propose principalement des sensibilisations au handicap. Elle a pour but de changer les regards sur le handicap en montrant que des personnes en situation de handicap peuvent s’impliquer et aider d’autres personnes, qu’elles sont comme tout le monde.

(cliquez pour télécharger)

Le projet est né de l’initiative de deux personnes, Lydie Ntola, éducatrice dans un foyer d’hébergement de personnes en situation de handicap APOGEI 94 et Secrétaire de l’association ÉCLORE SOCIAL et Mehdi Ntola, intervenant social et éducatif et Président de l’association d’ÉCLORE SOCIAL.

A l’origine du projet existe un besoin d’expression et un désir d’inclusion des personnes en situation de handicap. Depuis plusieurs années, Lydie réalisait des spectacles avec les personnes accueillies dans un Foyer. Les acteurs exprimaient leur joie et rapidement le désir d’être face à un public plus conséquent. Parallèlement, Mehdi animait une activité Théâtre dans plusieurs structures dans plusieurs associations.

Ces interventions ont conduit au constat que les personnes en situation de handicap parviennent à s’exprimer lorsque leur environnement est restreint, qu’elles ont des difficultés à se projeter vers l’extérieur à la fois par manque de connaissance de cet environnement et en raison de difficultés à communiquer avec des personnes “ordinaires

En 2015, le premier projet « LES DRÔLES DE COMPÈRES » voit le jour. Lydie et Mehdi ont réuni plusieurs résidents pour monter une troupe de théâtre afin d’exposer leurs potentiels. Cet atelier théâtre montre très vite leur plaisir de s’exprimer devant un public. En 2019, le projet LDDC donne naissance à une Association. Lydie et Mehdi sont rejoints par plusieurs bénévoles qui avaient participé au développement et à l’organisation du projet les années précédentes.